gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

pour nourrir ses chèvres, elle lance un appel aux dons de sapins de Noël et se retrouve submergée

Notez cet article


Florence Lessafre n’est pas éleveuse, mais elle possède un mini troupeau de sept chèvres, et les chèvres adorent manger les sapins. D’où l’idée de publier un appel aux dons de sapins de Noël sur les réseaux sociaux. Un appel partagé 1250 fois. 

 

C’est l’histoire d’un appel à la solidarité qui a très bien fonctionné. Trop bien même… car jamais Florence Lesaffre n’aurait imaginé que sa publication sur les réseaux sociaux aurait autant de succès.

“C’était juste pour faire plaisir à mes animaux et récupérer quelques sapins pour la période d’hiver “, dit-elle.

Les sapins de Noël apportés par les internautes, sont découpés en branches pour être donnés aux chèvres qui adorent en faire leur repas.

Les sapins de Noël apportés par les internautes, sont découpés en branches pour être donnés aux chèvres qui adorent en faire leur repas.

© France Télévisions / T. Pfeiffer

Elle a reçu une avalanche de messages, à tel point qu’il lui a été impossible de répondre à tout le monde, ce dont elle se désole.

 ” Ça a fait un effet boule de neige, raconte-t-elle. Entre les commentaires et les messages, j’ai du avoir au moins 500 contacts “.

Florence Lesaffre avoue "avoir été victime" du succès de sa publication sur les réseaux sociaux.

Florence Lesaffre avoue “avoir été victime” du succès de sa publication sur les réseaux sociaux.

© France Télévisions / T. Pfeiffer

Elle qui avait espéré récupérer, tout au plus, une dizaine de sapins de noël pour les recycler de la manière la plus écologique qui soit, n’a pas la capacité d’en récupérer des centaines.

Ma publication a été partagée 1250 fois, je ne vais pas partager 1250 sapins ! Ce n’était pas le but ! ” dit-elle dans un éclat de rire.

Trop de sapins, mais elle a trouvé une solution : tout simplement les donner à ceux qui comme elle, pouvaient en avoir besoin. 

J’ai appelé des amis qui ont également des animaux et je leur ai demandé s’ils voulaient également en récupérer “. 

Les moutons de la mini ferme pédagogique de Leffonds (70) se régalent des sapins de Noël récupérés grâce à l'appel aux dons lancé sur les réseaux sociaux.

Les moutons de la mini ferme pédagogique de Leffonds (70) se régalent des sapins de Noël récupérés grâce à l’appel aux dons lancé sur les réseaux sociaux.

© France Télévisions / T. Pfeiffer

A Leffond (Haute-Saône), Eymeric Borie possède une mini ferme pédagogique.

Ses huits chèvres et moutons se régalent de sapins de Noël.

L’année a été très compliquée pour nous. Nous n’avons pas pu travailler comme on devait. Ce don nous fait bien plaisir”. 

Eymeric Borie est content : ” En plus, dit-il, c’est bon pour leur santé. Ça a un effet vermifuge sur les chèvres. Après, on ne va pas exagérer non plus. On ne va pas les nourrir que de sapins, c’est peut-être un peu fort, c’est un petit complément. C’est un cadeau de Noël, voilà !” conclut-il.  

De son côté, Florence Lesaffre a retiré sa publication des réseaux sociaux. 

Le stock est complet ! Je remercie sincèrement tout le monde. Partout où j’ai été chercher les sapins, j’ai eu un très bon accueil.” 

Cet engagement solidaire envers les animaux, lui a fait chaud au coeur.

Reportage : V. Chatelier – T. Pfeiffer – L. Clerc

 



Source

Related posts

quelles conséquences pour les viticulteurs bourguignons ?

adrien

Le loup aurait-il attaqué des bêtes ?

adrien

la galère des ouvrières au Maroc et en Espagne face au Covid-19

adrien