gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

Marie-Guite Dufay offre du vin français au président américain Joe Biden et demande la levée des taxes “Trump”

Notez cet article


La présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté a le sens des relations internationales. Et de la défense de la viticulture. Elle vient d’écrire au nouveau locataire de la Maison Blanche, le démocrate Joe Biden. En lui offrant symboliquement deux bouteilles de vins de la région. 

Et si Joe Biden trinquait à sa victoire avec des vins français ? On imagine déjà la scène. Une bouteille de Côte de Beaune du lycée viticole de Beaune et une bouteille de Chardonnay du lycée viticole de Montmorot dans le Jura, sont en partance pour Washington.

Une geste amical, diplomate, et revendicatif car dans son courrier, la présidente de région évoque aussi le sujet qui fâche. La taxe de 15% imposée depuis octobre 2019 par l’administration Trump. Un droit de douane de 25% sur les vins français en bouteille, non effervescents, de moins de 14 degrés. L’administration américaine surtaxe les vins français dans le cadre d’un vieux litige avec l’Union Européenne sur les aides publiques à Airbus et Boeing. Une deuxième salve de droits de douane est entrée en vigueur le 12 janvier. Elle étend les types de vins concernés (le champagne est toujours épargné), la taxe concerne aussi les cognacs. 

La taxe “Trump” sur les vins français et la crise sanitaire ont fait chuter les ventes vers les USA

Cette taxe d’octobre 2019, combinée à la pandémie de Covid-19, a torpillé les ventes : les importations américaines de vins français ont chuté de 50% sur les dix premiers mois de 2020, selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux français (FEVS). Sur l’année, la Fédération estime le manque à gagner à plus de 500 millions de dollars. Et le vin français dégusté outre-Atlantique est un marché énorme. Les Etats-Unis sont le premier pays de consommation des vins français, hors France.

Cette mesure, décidée par l’administration Trump, et renforcée depuis quelques jours par des droits de douanes supplémentaires met en difficulté les vignerons et viticulteurs de mon territoire. Les Etats-Unis sont le premier marché export des vins de Bourgogne et le manque à gagner est déjà estimé à plus de 33 millions d’euros. Il est donc nécessaire de reprendre les négociations avec l’Union européenne afin de rétablir des relations équilibrées et apaisées. Ce conflit « perdant-perdant » doit trouver une issue positive afin de faciliter l’accès aux vins de Bourgogne et du Jura aux consommateurs américains.

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté

La Présidente de Région a lancé également une invitation au nouveau président américain à participer à la prestigieuse vente des vins des Hospices de Beaune en Bourgogne. Une vente de charité dont c’était déjà la 160eme édition en 2020. Lors de chaque vente, une pièce de charité est  adjugée au profit d’une oeuvre caritative différente des Hospices. Cette année, les bénéficiaires sont les hospitaliers victimes du Covid-19. 78.000 hospitaliers touchés par le Covid recevront chacun 1.000 euros d’aides.

La Bourgogne-Franche-Comté terre viticole des vins de Beaune aux vins typés du Jura.

La Bourgogne-Franche-Comté terre viticole des vins de Beaune aux vins typés du Jura.

© SIMON DAVAL – maxPPP

La lettre de Marie-Guite Dufay au Président américain (dans son intégralité, en version française)

Au lendemain de votre investiture, je tenais à vous féliciter. Je vous souhaite plein succès dans vos nouvelles fonctions et le meilleur pour cette nouvelle année. La tâche qui vous attend est immense mais l’espoir que suscite votre élection est réel. Vous avez su rassembler et privilégier l’écoute et l’action face aux mensonges et à l’incitation à la haine. En tant que présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, j’aspire de mes voeux au rétablissement rapide des relations commerciales entre nos deux pays car ces relations sont essentielles pour notre économie régionale.

Première région viticole de France, les vins de Bourgogne et du Jura subissent depuis octobre 2019 une taxe de 25% sur leur valeur commerciale en arrivant sur le sol américain. Cette mesure, décidée par l’administration Trump, et renforcée depuis quelques jours par des droits de douanes supplémentaires met en difficulté les vignerons et viticulteurs de mon territoire. Les Etats-Unis sont le premier marché export des vins de Bourgogne et le manque à gagner est déjà estimé à plus de 33 millions d’euros.

Il est donc nécessaire de reprendre les négociations avec l’Union européenne afin de rétablir des relations équilibrées et apaisées. Ce conflit « perdant-perdant » doit trouver une issue positive afin de faciliter l’accès aux vins de Bourgogne et du Jura aux consommateurs américains.

En gage de cette confiance retrouvée, je vous offre, au nom de l’ensemble des Bourguignons-Francs-comtois, deux bouteilles de vins issus de nos lycées viticoles et qui symbolisent la richesse et la diversité de notre vignoble. Je vous invite également, à participer le 21 novembre 2021 à la 161ème vente aux enchères du domaine des Hospices de Beaune. Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

 


    

 



Source

Related posts

Invasion de criquets pèlerins : le vieux cauchemar est de retour

adrien

l’abattoir mobile en passe d’être financé

adrien

Comment observe-t-on la biodiversité en milieu agricole ?

adrien