gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

Le fromage Mont d’Or, le plus recherché en 2020 sur Google par les internautes

Notez cet article


Le 27 mars est la journée du fromage. Le goûteux fromage en boîte d’épicéa produit dans le Doubs monte sur la plus haute marche du podium selon l’étude de Semrush, un spécialiste du marketing digital.

Internautes, vous aimez le fromage ! Et comme les souris, vous avez laissé des traces sur la toile mondiale du web. Grâce à vos questions tapées dans le moteur de recherche Google, il est possible d’étudier la notoriété de tel et tel fromage. Et c’est un fromage de Franche-Comté qui l’emporte ! 


Le Mont d’Or, numéro 1


58.279 recherches Google en moyenne par mois. Le Mont d’Or arrive en tête des recherches réalisées entre janvier 2020 et février 2021 selon cette étude. Un pic est même visible en novembre et décembre 2020 avec 111.000 recherches par mois. Il faut dire que c’est la pleine saison du Mont d’Or, celle où il s’invite à table et où les gourmands dégustent la boîte de Mont d’Or, chaude, sortie du four. Un repas convivial, autour d’un bon vin du Jura pour l’agrémenter, quelques bonnes pommes de terre et une salade ! 


Un fromage saisonnier dont les traces remontent à l’an 1280

Le Mont d’Or est l’un des derniers fromages saisonniers français. Il est fabriqué du 15 août au 15 mars pour être ensuite commercialisé du 10 septembre au 10 mai. Il est produit dans une zone bien précise dans le Haut-Doubs dans 10 fromageries. 400 producteurs de lait contribuent à sa fabrication, le fromage est affiné 21 jours. La sangle d’épicéa qui l’entoure dans sa boîte en bois lui confère cette saveur si particulière. Le Mont d’Or est protégé par une AOC (appellation d’origine contrôlée) depuis 1981, par une AOP (appellation d’origine protégée)depuis 1996. Les premières traces du fromage remontent à 1280 où l’on retrouve la trace écrite des sangles qui cerclent le fromage. 

 


© Site internet du Mont d’Or

Un classement qui ravit et n’étonne pas tant que cela les producteurs de Mont d’Or

“Que le Mont d’Or sorte en tête, on ne peut que s’en féliciter. C’est lié à un travail de longue haleine pour amener à cette qualité que les consommateurs recherchent. Depuis plusieurs années, nous avons travaillé sur la communication autour du fromage, avec une page Facebook, un compte Instagram. Nous travaillons avec une agence 3Com-média, cela a donné beaucoup de lisibilité auprès du grand public à notre produit” explique Eric Feuvrier, président du syndicat interprofessionnel du Mont d’Or. “On cherche aussi à le faire plus connaître en mode de consommation froid”. 


Dans le Mont d’Or, tout est question de saveurs, mais aussi d’images. “Nous avons refait toute une série de photos du fromage, sous différentes formes pour le remettre au goût du jour. On a eu beaucoup de communication, des reportages, TV, presse, magazines. Le site internet a également été refait” précise Eric Feuvrier.

Mont d’Or, épisode 2 : La fabrication du Mont d’Or



©Avec François Brulport (fromager), Marc Morel (affineur) et Eric Fevrier (président de l’AOP Mont d’Or)

Mont d’Or, une production pas extensible


Cet hiver 2020-2021,  5.700 tonnes de Mont d’Or ont été produites estime Eric Feuvrier. “On est sur une légère croissance, c’est plutôt une bonne nouvelle, par rapport au contexte épidémique, on a maintenu notre niveau de production et de ventes. Le Mont d’Or est vendu sous quatre formats, petit, moyen, maxi et à la coupe. Ce dernier format a été moins prisé en raison de la fermeture des restaurants” ajoute le président du syndicat interprofessionnel.

Plus de Mont d’Or à l’avenir ? Non. “On travaille avec deux autres AOP, le Comté et le Morbier sur la même zone de production, les producteurs de laits ont une production plafonnée, pour bon nombre d’exploitants, le volume de lait ne sera guère évolutif ces prochaines années, on peut s’attendre à une stabilité. On va continuer à travailler le goût, la qualité” conclut Eric Feuvrier. 


Top 20 des fromages les plus populaires chez les Français

Selon l’étude de Semrush : nombre de recherches moyennes mensuelles de janvier 2020 à février 2021 

  • Mont d’Or : 58 279
  • Cantal : 47 907
  • Mozzarella : 33 836
  • Roquefort : 28 993
  • Reblochon : 26 457
  • Feta : 23 871
  • Beaufort : 23 200
  • Cheddar : 21 900
  • Camembert : 21 321
  • Parmesan : 21 086
  • Saint Nectaire : 21 000
  • Munster : 19 129
  • Abondance : 18 986
  • Morbier : 16 850
  • Maroilles : 16 450
  • Fourme d’Ambert : 16 079
  • Mimolette : 13 979
  • Comté : 13 686
  • Emmental : 13 450
  • Faisselle : 12 886





Source

Related posts

les voyants sont au vert pour le pays Charolais-Brionnais

adrien

quelle conséquence l’élection de Joe Biden aura-t-elle sur les exportations de vins en Bourgogne ?

adrien

pourquoi la justice a relaxé des Faucheurs Volontaires d’OGM poursuivis pour refus de prélèvement ADN ?

adrien