gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

La toute première brique de lait 100% made in Côte-d’Or arrive dans les supermarchés



La fromagerie Delin a annoncé le lancement d’une brique de lait demi-écrémé « 100% Côte-d’Or ». Présenté lors du salon de l’agriculture, ce produit devrait être commercialisé début mai.

Un produit local va prochainement débarquer dans les rayons des supermarchés. Basée à Gilly-lès-Cîteaux, la fromagerie Delin indique la commercialisation « début mai » d’une brique de lait demi-écrémé « 100% Côte-d’Or ». Un produit qui met à l’honneur les producteurs du département.

En 2019, la fromagerie a lancé la production de lait 100% Bourgogne Franche-Comté pour mettre en avant la région. Trois ans plus tard, l’entreprise décide de se restreindre au département et obtient le label Côte-d’Or. 

« L’idée, c’est de remettre le produit au plus près des consommateurs, collectivités, restaurateurs et agriculteurs, » confie Philippe Delin, dirigeant du groupe éponyme. en cas de succès; Produire une brique de lait locale ne semble pas s’arrêter aux limites de la Côte-d’Or. « Si on voit que ça marche, on a l’ambition de faire du lait départementalisé. On sera les premiers en France à sortir ce genre de produits. »

L’emballage va être lui aussi repensé. Les consommateurs vont retrouver une brique rectangulaire à l’empreinte zéro carbone et plus recyclable que ses anciennes versions. 

Dans les nouveautés, une brique de lait de quelques centimètres, mais également un nouveau bâtiment d’un hectare. Parallèlement à ce lancement, la direction a investi six millions d’euros dans une ligne de conditionnement qui va se rajouter aux 4 000 m² du site. Une infrastructure qui va permettre de tout produire à Gilly-lès-Cîteaux. Ce sont également cinq à dix emplois qui vont être créés.

« Le lait est écrémé et pasteurisé ici, mais il est actuellement conditionné en Charentes. Avec cet investissement, on pourra tout faire sur le site », détaille Philippe Delin. Le bâtiment devrait être finalisé en fin d’année. 

  La mise en vente d’un produit qui met en avant le département, c’est aussi une chance pour les agriculteurs Côte-d’Oriens. « En 2000, nous avions trois ou quatre producteurs. Aujourd’hui, nous en avons plus de 40. Sans eux, nous ne sommes rien et c’est à nous de les mettre en avant, c’est dans notre entreprise de valoriser notre territoire. » déclare Philippe Delin.

La commercialisation de cette brique de lait comprend également une meilleure rémunération pour les producteurs. En moyenne, 36 centimes sont reversés à ces derniers par bouteille de lait. Là, les éleveurs côte-d’Oriens vont recevoir 44 centimes sur la vente du produit.

Ce lancement fait écho à la commercialisation d’une brique de lait entier lancée par la fromagerie bourguignonne Lincet Gaugry au début du mois d’avril. Delin tient cependant à préciser les différences entre les deux produits. « Notre lait est départemental. Nous estimons aussi le marché du lait demi-écrémé plus porteur et c’est pourquoi nous orientons nos producteurs en ce sens, » détaille un membre de la direction Delin. 

Fondée en 1969 par Jacques et Jacqueline Delin, la fromagerie fait partie des entreprises renommées du département. Implantée à Gilly-lès-Cîteaux, petite commune située entre Dijon et Nuits-Saint-Georges, l’entreprise est restée dans la famille depuis sa création.

Christine et Philippe Delin ont ensuite repris ce que leurs parents ont entrepris. « Lorsque mon père a créé la fromagerie, il y en avait déjà 42 en Côte d’Or. On lui disait qu’il n’allait pas durer et je suis fier aujourd’hui d’être la dernière fromagerie familiale de Côte d’Or. Mes parents l’ont créée et j’ai essayé de la développer en défendant le territoire ainsi que le point de vue des agriculteurs », assure Philippe Delin. La mise en vente d’une brique de lait 100% made in Côte-d’Or permet de mettre un peu plus en lumière le département.

Ce dernier n’a d’ailleurs pas l’intention de la céder malgré les sollicitations. « J’ai de grands industriels qui me contactent pour un potentiel rachat et qui sortent un gros chèque mais en aucun cas ça ne m’intéresse. J’ai l’intention de voir l’entreprise perdurer dans la famille et ce même après mon départ ». 

Pour la première année de lancement, la fromagerie Delin s’est fixée un objectif clair :  vendre un million de litres de lait 100% Côte-d’Or. 





Source

Related posts

est-il possible de retrouver un bon état écologique ?

adrien

Après le 15 mars, il est conseillé de ne plus tailler les haies pour permettre aux oiseaux de nicher

adrien

à quelle distance des maisons peut-on traiter les vignes, la question divise toujours

adrien