gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

la sécheresse persiste dans l’Yonne et compromet les semis d’automne

Notez cet article


Le monde agricole souffre de la sécheresse actuelle : la situation a peu évolué depuis l’été, des mesures de restrictions d’eau sont toujours en usage. La saison des semis approche, les agriculteurs ne peuvent même pas semer dans le sol devenu trop sec.

Pour les exploitants agricoles, il y a deux moments importants : la récolte et les semis. En automne, il faut semer les végétaux d’hiver, ceux qui pourront passer des températures froides pour finir leur croissance au printemps.

Du jamais vu depuis 50 ans

Yves Vecten est exploitant céréalier à Escamps. Cette année, ses semis de colza ne sont même pas sortis de terre, pas une graine non plus n’est trouvable dans le sol. L’aridité des sols est totale, du jamais vu depuis 50 ans. L’exploitant agricole constate, en regardant ses champs :“on se croirait plutôt en Espagne,[…] il devrait y avoir entre 50 et 70 cm de végétation, ça devrait être tout vert, mais là, il n’y a rien. […]Dans nos terres caillouteuses, il faut semer relativement tôt, de manière à ce que les plantes soient assez implantées avant l’hiver, afin d’éviter le gel.”

La situation hydrologique est critique dans le Sud-Est du département de l'Yonne (carte au 19 août 2020)

La situation hydrologique est critique dans le Sud-Est du département de l’Yonne (carte au 19 août 2020)

© Préfecture de l’Yonne


Semer, une course contre la montre

Le calendrier avance, et les semis d’automne devraient s’achever dans la région d’ici la première quinzaine d’octobre. 

A la Chambre d’Agriculture de l’Yonne, on constate un changement. Grâce à l’expertise accumulée sur les saisons précédentes, Marjorie Lautier, conseillère en production végétale à la CAB de l’Yonne,  remarque que “des cultures qui marchaient chez nous avant, fonctionnent moins bien maintenant. On a plus de mal à les réaliser d’une année sur l’autre […] Les agriculteurs ont l’impression de ‘mal faire’. Ils se demandent si leur façon de travailler est la bonne pour s’adapter d’une saison à l’autre.”

Un respect des semences et du calendrier est nécessaire, mais les sols ne sont pas prêts. Ils pourraient compromettre les semis d’hiver.

Marie-Agnès Loiseau, responsable de l’équipe ‘grandes cultures’ à la Chambre d’Agriculture de l’Yonne, fait le constat que dans certains secteurs du département, “le travail du sol n’est même pas possible pour préparer les semis d’hiver (orge)“, compte-tenu de l’aridité des sols.

L’autre constat dressé par la spécialiste concerne la culture du colza dans l’Yonne : “on voit des parcelles où il n’arrive pas au bout, il peine à lever et on accumule une perte de surfaces depuis 5 à 6 ans.”

Pour l’instant, il existe peu de solutions de secours. Marie-Agnès Loiseau confirme que “des cultures de pois chiche, lentille, chanvre ou sarrazin sont tentées. Elles demeurent un marché de niche, et parfois aussi dans l’Yonne, ces cultures ne réussissent pas toujours”.

En guise de conclusion, pour résumer l’épisode estival, Marie-Agnès Loiseau confirme que “le nord de l’Yonne s’en sort pas trop mal, car les sols sont plus profonds, mais tout ce qui concerne les zones de plateaux, l’Auxerrois, le Pays d’Othe, on déplore une sécheresse extrême.”

Des terres sèches, dans l'attente de pluies qui permettraient d'améliorer les semis

Des terres sèches, dans l’attente de pluies qui permettraient d’améliorer les semis

© FTV

 

Inquiétude pour les rendements

De la terre sèche, c’est ce que montre cet agriculteur de Puisaye sur les réseaux sociaux :
 

Un observateur des grandes cultures et de la météo prédit une dégringolade des cultures de colza en France

D’une façon générale, ce sont les rendements qui inquiètent le plus les agriculteurs, à la suite de cet épisode de sécheresse. Comme le décrit cet agriculteur dans le Sud-Ouest

Le reportage de Mathis Lescanne et Yoann Etienne
Intervenants :

  • Yves Vecten, exploitant céréalier
  • Marjorie Lautier, conseillère en production végétale à la chambre d’agriculture de l’Yonne

 

Yonne : la sécheresse persiste et compromet les semis d’automne

 





Source

Related posts

une souscription est lancée pour acheter des terres et les louer à des agriculteurs bio

adrien

Le loup auteur de plusieurs attaques en Haute-Saône a été abattu, les agriculteurs, sans se réjouir, se disent soulagés

adrien

Yonne : une bière artisanale anti-gaspi produite avec du pain invendu

adrien