gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

face aux menaces d’annulation, les organisateurs font tout pour la maintenir


Une semaine décisive… L’expression a souvent été entendue ces derniers mois. Elle prend tout son sens pour la Saint-Vincent tournante 2022 de Puligny-Montrachet, Corpeau et Blagny, prévue les 29 et 30 janvier. Les organisateurs seront fixés rapidement. Ils estiment présenter toutes les garanties.

Comment accueillir 40 000 personnes, quand la jauge pour les événements en extérieur est fixée à 5000 ? Equation difficile à résoudre sur le papier, mais les organisateurs de la plus grande fête viticole de Bourgogne sont convaincus d’avoir la solution pour fluidifier la circulation des visiteurs. Et par conséquent éviter les contaminations au covid-19.

Déjà reportée d’un an, la Saint-Vincent 2022 est attendue au tournant. Dans un contexte de protocole sanitaire strict, les bénévoles se félicitent de pouvoir apporter toutes les garanties nécessaires. « En termes de jauge, ça ne pose pas de problème » explique Jean-Michel Chartron, président du comité d’organisation. « Nous avons deux communes, Puligny-Montrachet et Corpeau. A l’instant T, sur la journée, ça fait deux fois 5000. Entre les entrées et les sorties, nous tablons sur 20 000 par jour, sur deux jours. Nous pouvons donc assumer la venue de 40 000 visiteurs ». Nous sommes loin de l’affluence enregistrée lors du millésime 2020, près de 100 000 personnes à Gevrey-Chambertin.

Autre argument, l’absence de jauge pour les parcs d’attraction et les meetings politiques. Le compte serait donc bon pour cette Saint-Vincent pour laquelle 1 000 kits de dégustation ont déjà été vendus, sous réserve de présentation du pass vaccinal le jour J. « On y a mis beaucoup de temps, beaucoup de sueur, ce serait dommage de ne pas la faire »

Pour rassurer les autorités, les organisateurs de cette 78ème édition misent aussi sur leur dispositif pour éviter des regroupements lors des dégustations des 18 000 bouteilles. « Entre le point haut du hameau de Blagny et le point bas de Corpeau, il y a 7 kilomètres » rappelle Julien Taillardat, responsable de la sécurité et des transports. « Tout se passe en extérieur. Les 13 caveaux sont espacés. Il y a un seul vin à chaque endroit pour éviter de rester trop longtemps ».

Pour l’intendance, deux parkings sont prévus à Chagny et Meursault, là aussi pour fluidifier l’arrivée des visiteurs, une cinquantaine toutes les 4 minutes.  

Les bénévoles ont du mal à se résoudre à un autre scénario que le maintien de l’événement. Réduction de jauge ou nouveau report, la décision des services de l’état est attendue en fin de semaine. En Franche-Comté, les organisateurs de la percée du vin jaune ont préféré différer la manifestation à début avril.





Source

Related posts

les agriculteurs bio de Franche-Comté « à poil » contre la baisse prochaine de leurs aides

adrien

Côte-d’Or : un laboratoire à ciel ouvert pour expérimenter une agriculture sans pesticide

adrien

Pourquoi Marine Le Pen s’invite à la Sainte-Catherine à Vesoul ?

adrien