gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

dans le Jura, 12 communes ne peuvent plus consommer l’eau du robinet et cela va durer


Dans le Jura, 12 communes dépendantes du syndicat intercommunal des eaux de Montmirey-le-Château jonglent depuis la mi-janvier avec les bouteilles d’eau. Celle du robinet est impropre à la consommation.

Champagney, Dammartin-Marpain, Mutigney, Thervay, Brans, Montmirey-le-Château, Montmirey-le-Ville, Pointre, Moissey, Frasne-les-Meulières, Peintre, Chevigny, Clery : ces communes sont concernées depuis le 17 janvier. Il est interdit d’y consommer l’eau courante en raison de la présence de métabolites de pesticides (NOA-métolachlore, ESA- métolachlore), indique l’Agence Régionale de Santé.

Dans ce secteur du nord Jura, c’est donc le métalochlore qui est pointé du doigt, il s’est infiltré dans les nappes phréatiques. “C’est une molécule qui sert au désherbage des cultures de printemps, maïs, soja principalement, un petit peu le tournesol” explique Bernard Perrinet, président du syndicat intercommunal des eaux de Montmirey-le-Château.

Dans ce secteur autour des puits de captage, le problème a été détecté dès 2018. Des périmètres de protection ont été mis en place pour interdire dans certains secteurs, l’utilisation de ce désherbant. “Cette molécule, le métalochlore, est connue pour mettre quasiment à se détruire, dans le sol. On sait pertinemment qu’on aura encore le problème pour quelques années” indique le président du syndicat des eaux.

Depuis début 2022, c’est le laboratoire de l’ARS qui effectue les analyses, plus exigeantes. Et les résultats n’étaient pas bons. Dans les communes, c’est donc depuis le système B. B comme bouteilles. Bernard Molherat, un habitant de Montmirey-le-Château s’est organisé. La mairie lui donne chaque semaine pour lui et son épouse deux packs de six bouteilles. Et chaque fois qu’il se déplace, il remplit de grosses bouteilles d’eau potable dans d’autres communes non visées par l’interdiction. “Il faut toujours, je pense avoir un coup d’avance, pour ne pas être surpris” dit il. Pour cuire ses pates, boire un café, impossible d’utiliser l’eau du robinet. Il sait que cela va durer encore plusieurs mois.

Dans le secteur la qualité de l’eau est régulièrement analysée. Il faudra trois analyses sans présence de métalochlore pour que l’Agence Régionale de Santé donne à nouveau son feu vert. Depuis avril 2021, une dilution avec les eaux du SIE du Val d’Ognon a été mise en place pour réduire le taux de présence du pesticide.

Le syndicat intercommunal de Montmirey-le-Château va également installer un filtre à charbon actif pour filtrer le pesticide incriminé. Ce filtre ne devrait pas fonctionner avant plusieurs mois, indique Bernard Perrinet, président du syndicat intercommunal des eaux de Montmirey-le-Château.





Source

Related posts

à quelle distance des maisons peut-on traiter les vignes, la question divise toujours

adrien

les comices agricoles de nouveau autorisés, « une année blanche en 2021 aurait été très lourde sentimentalement »

adrien

Pourquoi les Français tournent-ils le dos aux légumineuses ? Une chercheuse dijonnaise a mené l’enquête

adrien