gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

Comment l’usage du casse-cailloux modifie les paysages du Jura et pourquoi il est nécessaire de réglementer sa pratique

Notez cet article



Un document très instructif édité par l’Agence régionale de la biodiversité Bourgogne-Franche-Comté dévoile l’envers du décor de l’utilisation du casse-cailloux dans notre région. Découvrez-le dans cet article.

L’Agence régionale de la biodiversité Bourgogne-Franche-Comté (ARB) a édité en mai 2021 un carnet thématique pour comprendre les enjeux de l’utilisation du casse-cailloux dans le massif du Jura et notamment ses conséquences sur les sols, la biodiversité et le paysage. Cette technique est une pratique agricole consistant à broyer les affleurements rocheux, spécifiques du massif du Jura, pour obtenir des champs plus homogènes et ainsi récupérer des surfaces agricoles exploitables en utilisant des engins agricoles. Dans le Jura, l’usage du casse-cailloux dans les espaces agricoles remonte à la fin des années 1990.

Depuis janvier 2020, un dispositif a été mis en place dans le Doubs pour tenter d’enrayer le recours abusif au casse-cailloux et à l’arrachage des haies est en place. Ces dernières années, l’usage de cet outil s’est répandu. L’enjeu est important, il implique autant la préservation de l’environnement, l’avenir de la filière comté que l’image touristique du massif jurassien. 

Revoir notre reportage en date du 21 juillet 2020

Casse-cailloux dans le massif jurassien : le dispositif du Doubs pourrait inspirer le Jura

Le premier « Carnet Thématique de l’ARB » consacré à la gestion des affleurements rocheux et aux usages du casse-cailloux, retranscrit le Conseil d’Administration dédié, du 23 février 2021. “Le dessein est de progresser collectivement par le partage de la connaissance, l’échange sur la base des points de vue et le compromis” précise l’ARB sur le dépliant de 15 pages, consultable en ligne.

“Des pratiques ancestrales”

Le but de diffuser des supports pédagogiques est réel. Il s’agit de préserver l’environnement et les espèces qui peuplent ces paysages typiques. L’action humaine a eu un impact considérable sur les paysages jurassiens au fil des années. Le défrichement a ainsi participé à l’augmentation du phénomène d’érosion de sols déjà pauvres par endroits.

“La destruction irréversible de ces milieux semi-naturels, adaptés au contexte pédoclimatique et entretenus par des pratiques ancestrales, menace de disparition des habitats rares abritant un patrimoine naturel parfois unique en France. Outre la disparition d’une biodiversité typique, ces modifications rendent l’écosystème moins résistant et résilient face aux aléas climatiques” prévient le Laboratoire de recherche Chrono-Environnement qui participe à la diffusion de ce support pédagogique. 

Carnet Thematique Web Casse Cailloux by France 3 Franche-Comté on Scribd

En 2021, un travail conjoint va être mené par la DDT du Doubs et la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement de Bourgogne-Franche-Comté(DREAL BFC) sur la partie réglementaire avec comme objectif la mise en place d’un Arrêté Préfectoral de Protection des Habitats Naturels (APPHN) pour préserver les habitats des milieux rocheux.

“La zone à Comté reste un modèle d’agriculture qui n’est pas encore intensive, mais qui pourrait le devenir s’il n’y a pas une prise de conscience rapide des différents acteurs. L’AOP préserve encore une filière locale avec un savoir-faire qui permet de valoriser les produits du terroir, caractérisés par une histoire géologique et humaine, des paysages, une faune et une flore singulières” conclut le document.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source

Related posts

Comment les ventes de vins de Bourgogne ont-elles progressées malgré la crise sanitaire et la taxe Trump ?

adrien

Des capteurs multitechnologies pour surveiller les champs : les épouvantails 2.0

adrien

5 ans plus tard, quel est le bilan de l’inscription au patrimoine mondial ?

adrien