gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

Bleu Blanc Ruche lance une pâte à tartiner fabriquée en France avec du miel et des noisettes

Notez cet article


La marque Bleu Blanc Ruche, créée par l’ancien ministre de l’Economie Arnaud Montebourg, a pour but d’aider au repeuplement de la France en abeilles. Elle a lancé un nouveau produit baptisé Mielette, une pâte à tartiner au miel et aux noisettes.

Mielette, c’est 60% de miel et 40% de noisettes

Se faire plaisir tout en aidant des apiculteurs de l’Hexagone, c’est ce qu’on peut se dire en commandant un pot de Mielette. Cette pâte à tartiner est composée uniquement de miel et de noisettes.

Le miel est 100% français. “C’est du miel de repeuplement, c’est-à-dire du miel qu’on achète à des apiculteurs français à un prix supérieur au cours du marché. En contrepartie, ils s’engagent à augmenter leur cheptel, ce qui permet de repeupler la France en abeilles”, explique Sophie Ricard, directrice marketing et commercial de Bleu Blanc Ruche.

Mielette est composée de 60% de miel français et de 40% de noisettes du Piémont qui sont très réputées. “On a fait des essais avec des noisettes de France, mais ce n’était pas concluant d’un point de vue gustatif, car on avait besoin d’une quantité de gras optimum qu’on a trouvée dans les noisettes italiennes du Piémont. Cela dit, comme on envie d’avoir des produits qui soient 100% français, comme pour nos pains d’épices et nos nonnettes Mulot et Petitjean, on continue à chercher des fournisseurs”, assure Sophie Ricard.

Les étiquettes sont fabriquées à Dijon par l’imprimerie Sorden et le graphisme a été réalisé par JPM qui est une agence de création de Talant. Quant aux bocaux en verre, ils viennent d’Italie, “car il n’y a plus suffisamment de verriers en France pour répondre rapidement à la demande. Là aussi, on continue de regarder si on trouve d’autres fabricants.”

 

La gelée royale c’est pour bientôt 

La pâte à tartiner de Bleu Blanc Ruche est fabriquée en Région parisienne. “Il nous fallait une entreprise qui soit capable de travailler simultanément le miel et les noisettes qui sont allergènes. On a trouvé le confiseur Kubli qui est une entreprise du patrimoine vivant. On est très fiers de travailler avec eux, car ils font vivre le savoir-faire français en matière de bonbons. On est leur premier produit “pâte à tartiner”, précise la directrice marketing et commercial de Bleu Blanc Ruche.

Miellette séduit apparemment les gourmands. “Pour le lancement qui a eu lieu lundi 15 juin, on avait commandé 500 pots. En à peine deux jours, on a déjà vendu un quart des pots. Je suis en train d’en recommander. C’est addictif, fin et naturel. C’est un petit plaisir qui ne fait pas beaucoup de mal, car on est sur de bons produits !” Dans un premier temps, Miellette se vendra uniquement sur internet.

L’entreprise créée par le Bourguignon Arnaud Montebourg a déjà de nouveaux projets en cours. “En septembre, on va proposer de la gelée royale française, car c’est un produit qu’on nous a beaucoup demandé et on est aussi en train de mettre au point des bonbons au miel.”

Julien Forestier, apiculteur à Is-sur-Tille en Côte-d'Or, vend son miel à la marque Bleu Blanc Ruche

Julien Forestier, apiculteur à Is-sur-Tille en Côte-d’Or, vend son miel à la marque Bleu Blanc Ruche

© Bleu Blanc Ruche

Bleu Blanc Ruche recrute des vendeurs à domicile indépendants

Bleu Blanc Ruche, qui est basé à Dijon, travaille avec une cinquantaine d’apiculteurs dans toute la France et notamment en Bourgogne. Les produits sont vendus sur internet, dans quelques magasins, mais aussi en vente directe c’est-à-dire vente à domicile.

“On a environ 70 vendeurs à domicile. Ce sont des ambassadeurs qui nous aident à repeupler la France en abeilles. En se rendant chez les gens, ils peuvent leur expliquer qu’en achetant des produits Bleu Blanc Ruche, il y a des apiculteurs qui vont gagner un peu plus d’argent et que cela leur permettra d’augmenter leurs cheptels d’abeilles qui souffrent face aux pesticides, aux aménagements urbains, aux sécheresses, à la diminution de la biodiversité, à l’arrivée de nouveaux prédateurs… “


D’ailleurs, en ce moment, Bleu Blanc Ruche recrute des vendeurs à domicile indépendants. Une formation est  assurée et cela permet de se procurer un complément de revenus qui peut aller jusqu’à 400 euros. Avec une mission : contribuer à accroître le nombre d’abeilles pour produire du miel 100% français.

 

 





Source

Related posts

pourquoi la justice a relaxé des Faucheurs Volontaires d’OGM poursuivis pour refus de prélèvement ADN ?

adrien

Bourgogne : les viticulteurs mobilisés contre la flavescence dorée

adrien

2020, un excellent cru pour le kirsch de Fougerolles en Haute-Saône

adrien