gefb-cg71.com
Image default
Agriculture

à Villersexel, la récolte de mirabelles s’annonce prometteuse

Notez cet article



Les mirabelles arrivent plus tôt que prévu en Haute-Saône. Les agriculteurs du Haut-pays de Villersexel commencent, dès fin juillet, à récolter leurs fruits pour les vendre directement aux clients ou pour la cuisiner ou la transformer.

“Elles sont petites, rondes, tâchetées de rouge.” Jean-Paul Blandin parle bien de ses mirabelles du Haut-pays de Villersexel, en Haute-Saône. L’heure des récoltes approche pour l’agriculteur, dont ses vaches et moutons ont déjà paturé les 4 hectares de l’exploitation pour manger les premiers fruits.

M. Blandin compare deux mirabelles : “Ce fruit n’est pas arrivé à maturité, il est vert.” L’autre l’est presque : “Le fruit est plus souple quand on l’écrase.”

Il chérit ses mirabelles. “C’est mon pêché mignon.” Surtout une variété : celles des coteaux de mirabelles du Haut-pays de Villersexel, dont il est le président du syndicat. “C’est une variété ancienne, importée des Balkans. On ne fait aucune modification.”

Les 50 producteurs du syndicat n’ont qu’une hâte : que ce fruit soit classé en IGP (Indication géographique protégée). “C’est un travail de longue haleine. Quand on la goutte, elle est parfumée, juteuse, excellente”, poursuit Jean-Paul Blandin.

Dans quelques jours, ses mirabelles seront mûres, il les travaillera pour en faire principalement de l’eau de vie destinée à la vente. 

Maire, agricultrice et présidente de foire

A moins de dix kilomètres de là, à Grammont, Eliane Boucard ne se donne pas cette peine. L’agricultrice retraitée, devenue en 2020 maire de la commune de 66 habitants, vend ses mirabelles directement aux clients qui viennent lui rendre visite. Ses fruits, eux, sont déjà mûrs. “Au 15 août, il n’y en aura plus !” dit-elle avec sourire. D’habitude, la récolte s’effectue vers la mi-août.

A 1 euro le kilo quand les personnes les ramassent elles-mêmes et 2 euros quand elle le fait, Eliane Boucard vend à un tarif attractif. “Je n’aime pas voir les fruits se perdre.”

Elle délivre même ses recettes de conserve, confiture, tartes, et autres utilisations de la mirabelle du pays de Villersexel. Les tartes aux mirabelles sont d’ailleurs à l’honneur tous les ans, fin février, lors de la foire de Grammont, l’une des plus anciennes de France. Une foire dont la présidente se nomme…Eliane Boucard.

Le reportage de Florence Cicolella et d’Antoine Laroche :

 

Haute-Saône : Une récolte de mirabelles exceptionnelle pour l’année 2020



Source

Related posts

TEMOIGNAGE. “La grande distribution profite du confinement pour écraser les prix” Des éleveurs arrêtent leurs ventes

adrien

le woofing, ou comment découvrir la Bourgogne-Franche-Comté en étant logé dans des fermes

adrien

les viticulteurs peuvent-ils miser sur les étudiants pour remplacer les vendangeurs d’Europe de l’Est ?

adrien